Les marques ont envie de savoir comment elles sonnent

Les marques ont envie de savoir comment elles sonnent

Mardi 5 janvier 2016 — Roundhouse promeut des marques sur le plan musical. La jeune entreprise belge fait plus précisément entrer les jingles des publicités dans une nouvelle ère et conçoit un style auditif unique pour les marques. Ainsi, en tant que « sound agency », Roundhouse confère un second sens au son en proposant un patrimoine sonore idéal aux marques et aux organisations.

Nous connaissons tous les célèbres mélodies des spots publicitaires que nous fredonnons toute la journée. C’est à partir de là que tout a commencé pour Roundhouse. L’entreprise réalisait des spots publicitaires classiques pour des marques, mais son fondateur, Cedric Engels, et ses comparses ont rapidement décidé d’aller plus loin. Grâce au « sonic branding », une nouvelle discipline du marketing, un tout nouveau style audio est né. Les clients de Roundhouse sont dirigés sur la bonne voie sonore (en effet, le nom de l’entreprise ne renvoie pas pour rien au plateau géant où les trains changent de voie) avec pour objectif de créer un ensemble harmonieux, représenté par une identité reconnaissable, cohérente et pertinente.

Les marques ne se penchent pas assez sur leur stratégie sonore
Ces deux dernières années, lenatural sensing, la (re-)valorisation des sens au-delà du visuel, est devenu une tendance dont Tom Palmaerts (Trendwolves) suit de près toutes les nouveautés. 

« Ces dix dernières années, la culture visuelle a été mise à l’honneur, mais le son et l’odeur sont des impulsions naturelles. Des décisions inconscientes sont prises sur la base de ces éléments et, en y ajoutant la couleur, vous obtenez un instrument puissant pour convaincre les gens inconsciemment.  »

« Ce phénomène est déjà bien ancré sur la scène internationale. En Belgique et aux Pays-Bas, certaines marques suivent cette tendance en accordant davantage d’importance aux odeurs et aux couleurs, mais les sons gagnent également du terrain dans une stratégie de marketing à 360° », explique Tom Palmaerts.

Du logo à la mélodie entraînante
L’identité de marque sonore est aujourd’hui un élément aussi important que l’odeur, le goût, la texture et l’image pour Tom Palmaerts

« Elle influence les gens de manière inconsciente et permet de définir l’ambiance idéale dont nous avons besoin. Il ne s’agit pas d’une sonnerie, mais d’une sensation qu’une marque dégage. 

Selon Roundhouse, un budget publicitaire traditionnel doit donc également prévoir de la place pour le son. « L’aspect audio assure une véritable expérience émotionnelle, qui rend l’identité d’une marque encore plus reconnaissable »,explique Cedric. Roundhouse part d’un travail de base, duquel il tire différentes déclinaisons. Il s’agit par exemple de jingles publicitaires entraînants, de musiques d’attente, de sons pour des applications, voire d’une simple sonnette. Tous les éléments s’entremêlent et définissent une identité bien définie pour une entreprise. Sounds like a good ID ? 

Curieux de découvrir le son de votre marque ?
Le choix de Gand comme base stratégique s’est avéré évident. Depuis son lancement récent dans la ville sacrée « Ville créative de musique » par l’Unesco, Roundhouse a déjà tissé de nombreux liens à l’étranger. L’entreprise a ainsi trouvé le ton idéal pour l’opérateur de téléphonie mobile britannique Lebara, la marque Eastpak et l’entreprise néerlandaise Coolblue.

De plus, dans ses studios d’enregistrement de Saint-Denis-Westrem, Roundhouse gère l’identité sonore de plusieurs marques nationales, comme Stievie, Napoleon Games, Child Focus et Corona Direct.